Toi…

Tu es là devant moi et ton regard appelle

A de douces caresses, à de tendres baisers.

A moins que ce ne soient des choses plus osées

Que tu veux que je fasse, oh toi ma toute belle.




Je tends la main vers toi et caresse ta joue

Puis c’est ma bouche en feu qui embrasse tes lèvres

Tu gémis à présent d’une indicible fièvre

Qui te donne du mal à demeurer debout




Je descends peu à peu et embrasse le bout

De tes seins capiteux à la brune aréole

Dont j’ai toujours envie, délicieuses coupoles.




Tes mains sur mes épaules me font descendre encore

Vers la partie la plus intime de ton corps

Luxuriante toison aux reflets acajou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s