#ecriturecontrainte2018 (80)

Tu étais venue à la soirée. Avec Pierre je crois. Une tenue sexy, ultra courte, qui te soulignait plutôt que te masquer. Un joli diamant au nombril. Tu me tournais le dos et, quand tu te penchas pour prendre ton verre, je vis l’élastique de ton string délicatement marquer ta raie. Et je me mis à rêver de belles tranches de vie. Toi et moi, tête bêche à nous goûter mutuellement. Moi, prêt à t’inonder de mon arrosoir d’amour. En vain. Tu venais d’embrasser la maîtresse de maison sur la bouche et votre langage corporel ne laissait planer aucun doute.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s