20180907 : oulimots

Sous la contrainte des oulimots du 07/09/2018

Etincelle,  Mélancolie, Rose, Vague(s),  Prolixe,  Champagne,  Bouche,  Mots,  Paris

 

Une fois la baignoire remplie, nous nous glissâmes dans l’eau sans échanger le moindre regard. Aucun son ne sortit non plus de nos bouches. C’était un peu comme si la sensation de mon sperme séchant sur sa peau l’avait profondément choquée. Et moi, pourtant si prolixe, les mots me manquaient pour essayer de la rassurer sur ce qu’elle venait de vivre, sur cet aspect non aseptisé de la chose sexuelle. Une ombre de mélancolie me passa devant les yeux. S’il y avait des paris à prendre sur l’avenir de notre expérience, ils étaient pour le moins hasardeux et, même si j’avais envie d’y croire, je ne me voyais pas miser ma chemise.

C’était quand même dommage de passer à côté de choses si prometteuses au vu de ce que nous avions pu déjà faire. Aussi, sans faire de vagues, j’entrepris de me rapprocher d’elle et de la prendre dans mes bras. Je la cajolais ainsi un bon moment. Elle finit par se détendre et tourna la tête dans ma direction. Nos regards se croisèrent de nouveau et je vis une étincelle se rallumer dans ses pupilles. Un joli rose empourpra ses joues quand elle me demanda une coupette. C’est vrai, nous avions déposé une bouteille de champagne et deux flûtes à portée de main sur le large rebord. Au cas où. C’était l’occasion de repartir sur de bonnes bases. Je la servis. Nous trinquâmes. Le courant passait à nouveau. C’était bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s