20180909 : Oulimots

Une lettre. Un aveu ? Sous la contrainte des oulimots assurément.

Rouleau, pirate, volet, travail, suivre, gâteau, couteau, archives, porte

Ma chère,

Cela fait un moment que notre relation épistolaire a commencé. Et je pense qu’il est temps de nous voir. J’ignore ce qui pourra suivre de cette rencontre mais je n’ai pas d’appréhension. Je ne vous vois pas me planter un couteau dans le dos. Alors sera-ce un nouveau volet d’une aventure démarrée sur de simples likes sur les réseaux sociaux ? Qui sait ? Ce serait en tout cas la cerise sur le gâteau tant l’affection que je vous porte est grande.

Et si je vous disais que tous nos échanges sont consignés dans des archives auxquelles j’apporte le plus grand soin au niveau sécurité, de crainte qu’on ne me les pirate ? Vous me diriez probablement qu’il faut que je fasse un travail sur moi et vous auriez sans doute raison. Je ne suis pas très bien dans ma tête, je sais. Mais, quand on est au bout du rouleau, on se raccroche à ce qu’on peut. Et, faute d’avoir un contact en vrai avec vous, je l’ai avec tous vos mots, toutes vos images. Et il me fait du bien.

Alors, peut-être serez-vous troublée, gênée par cette révélation. J’en suis navré d’avance. Ce n’en était pas l’objet. J’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur et que vous accepterez quand même ma proposition de rendez-vous.

Au plaisir de vous lire et, qui sait, de vous voir bientôt.

Votre dévoué

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s