20181105 : oulimots

La prose  qui ne s’arrêtait pas…

Le réveil sonne. J’ai eu une idée géniale pendant la nuit. Je vais pouvoir en faire un super texte. Vite, la coucher sur le papier, ou plutôt la taper pour ne pas l’oublier. Je vais me faire un café pour me donner du courage, tiens. Et zut, je suis en retard, il faut que j’aille bosser. Pas grave, je le ferai à ma pause de midi. Comment ça ? Déjeuner de service ? Mince alors ! Mais  je vais pouvoir le commencer quand ce texte ? Sans compter que mon idée initiale commence à se diluer dans la masse des informations à retenir. Il faudrait que je trouve le temps quand même de poser quelques mots, rédiger le début au moins. Mais,entre les courses, le repas du soir et l’écran du salon qui va capter malgré moi mon attention, je me demande si j’en aurai le loisir. Ou alors au coucher, juste avant d’éteindre. Ça me libérera l’esprit et je dormirai mieux. Pas con ça, je vais faire comme ça. Et entre temps je vais maturer tout ça dans ma tête. Allez, zou, j’ai à faire.

Le réveil sonne. Punaise, je me suis endormi comme une masse et je n’ai rien écrit. Une fois de plus. Mais la nuit m’a porté  conseil et il m’est venu une nouvelle idée pour un texte encore plus géniale que celle d’hier. Et, cette fois, je ne la laisserai pas passer comme les autres. Allez, je vais taper. quelque chose. Pour le noter, m’en souvenir. Juste le temps de me faire un café. Rhaaahhh ! Je suis à la bourre…

2 réflexions sur “20181105 : oulimots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s