20181107 : oulimots

Une contrainte aristotélicienne :

Aristote, grain, erreur, sagesse, fou, confus, égarée,  rassure, calme

L’erreur que j’avais commise de penser que l’amour devait être exclusif m’a donné du grain à moudre quand mon couple a volé en éclats. J’étais fou d’elle pourtant. Mais j’avais  le sentiment confus de ne pas connaître la plénitude. Et mon âme, égarée, a fini par prendre des chemins de traverse pour retrouver son calme. Alors, oui, il y a eu des moments troubles. Il y en a toujours. Mais, je vous rassure, je vis bien maintenant mes amours. Au jour le jour. Sans dépendance. Avec sagesse.

On ne prend pas deux fois le renard au même piège disait Aristote.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s