20181112 : oulimots

Une contrainte divine :

Disparaître – Trait d’union – Abandon – Airain- Altruisme – Dieu – Musique

Dieu qu’il fut bon ce moment d’abandon entre tes bras ! J’avais cru connaître, jusqu’à présent, la musique pour ce qui est des choses de l’amour. Mais tu m’as permis de prendre acte d’autres manières de jouer de nos instruments, faisant ainsi le trait d’union entre nos côtés masculins et féminins respectifs. J’ai notamment appris que ce n’était pas par altruisme que tu m’offrais l’airain de ta croupe mais bien par souci de réciprocité. Et ça, je le découvris quand tu fis disparaître au fond de la mienne le godemiché dont tu t’étais ceinte. Jusqu’à la garde. Pour mon plus grand plaisir.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s