20181117 : oulimots

Une contrainte qui fait peur :

19eme siècle,  allée, parc, château,  craquement, peur, étreinte, grince, ment.

Le coeur battant, elle se hâtait de regagner son domicile. Elle avait du mal à se remettre de la peur qu’elle avait éprouvée et essayait tant bien que mal de remettre de l’ordre dans une tenue bien dépenaillée.

Mais pourquoi avait-elle accepté cette invitation ? Pourquoi était-elle allée à ce rendez-vous tardif dans ce parc ? Le garçon avec qui elle discutait depuis un moment sur messagerie et qui lui avait donné rencard avait pourtant l’air très correct. De bonne famille, un peu vieille France il inspirait la confiance. Et ce petit charme 19eme siècle qu’il avait. De quoi succomber en espérant vivre une aventure romanesque.

Hélas la réalité avait été tout autre. À peine l’avait- il vue qu’il s’était jeté sur elle comme un sauvage et, s’attaquant à sa jupe, l’avait fait céder dans un grand craquement. Heureusement que, rompue à l’art de la self défense, elle avait réussi à le mettre hors d’état de nuire avant qu’il n’abuse d’elle. Ce qui aurait été une étreinte bien éloignée de ses aspirations premières où il fallait que le sommier grince, mais en douceur. En tout cas, ce fut une aventure bien éloigné de la vie de château qu’elle avait lue dans ses romans.

Comme quoi, parfois, bon sang ment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s