20181121 : oulimots

Une contrainte en série :

gage, sciences, série, technologie, art, cinéma, littérature, jeux-vidéos, médecine

Il partageait son existence entre les séries et les jeux vidéos. Alors, autant dire qu’il avait une vie sociale proche du néant. Pourtant il avait réussi à créer une certaine intimité avec une jeune fille. Par avatars interposés je vous le concède. Ils jouaient les mêmes quêtes et avaient commencé par discuter tactique sur le chat de leur serveur préféré. Puis s’étaient retrouvés à échanger sur une application de messagerie. Ce n’était pas de la grande littérature certes, mais ils s’y retrouvaient. Et, la technologie aidant, l’envie leur était venue de rendre réel ce qu’ils vivaient sur la Toile. Mais se posèrent alors les questions du où, comment quand. Ils n’étaient ni l’un ni l’autre experts dans l’art de poser des rencards alors cela prit quelques temps. Mais ils finirent par tomber d’accord sur un cybercafé pas trop loin d’une station de métro. Ca restait un environnement familier pour eux, gage à leurs yeux d’une plus grande sérénité dans leur rencontre. Et une porte de sortie si les choses tournaient mal.

Le jour J arriva. Ils eurent du mal à se retrouver. Il la connaissait comme une amazone brune aux courbes exagérées, elle était blonde, menue et androgyne. Quant à lui, il n’était pas le puissant viking qu’elle fréquentait au cours de leurs parties. Il était petit, chauve et un peu rondouillard. Bref, aucun des deux n’était à l’image des fantasmes de l’autre. Pourtant, ce qui se passa lorsque leurs regards se croisèrent n’était pas un coup de foudre de cinéma. Et le baiser qu’ils échangèrent, alors que Sergent Garcia chantait  Medecine Man dans les enceintes, était réel, sincère et passionné. Un timide : “Chez toi ou chez moi ? ”  Puis ils quittèrent rapidement les lieux, avides de se donner de l’intimité, de se découvrir plus avant.

Leur histoire dure maintenant depuis des années et, alors qu’ils vivaient reclus chacun de leur côté, ils multiplient désormais les rencontres, ensemble ou séparément. Le secret de ce changement et de leur épanouissement ? Il continue d’être l’objet des plus profondes interrogations de ceux qui les connaissaient dans leur vie d’avant. Car rien ne les y prédisposait. Et, quand on leur pose la question, ils répondent en riant que l’amour n’est pas une science exacte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s