20181220 : oulimots

Une contrainte qu’on oublie :

Poids, secret, émotion, souvenir, vertu, oubli, récit, papier, éternel.

Ce n’est un secret pour personne : aucun sentiment, si profond soit-il n’est éternel et on se surprend parfois à se souvenir, légèrement désabusé, d’une émotion dont on avait surévalué le poids. Cela peut être ennuyeux quand on a décidé de coucher sur papier le récit de sa vie, mais cela nous aide aussi à guérir de cette affection qui nous a tous touchés un jour ou l’autre : je veux parler de la maladie d’amour. C’est en effet cette volatilité qui nous permet d’avancer, de passer à autre chose. Car la vie est ainsi faite.

Bénie soit cette vertu de l’oubli.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s