Un éphéméride explorateur

Il ne l’espérait plus. Une des résolution de sa belle était de lui ouvrir enfin sa porte la plus étroite. Et c’était ce soir qu’elle avait décidé de lui offrir ce privilège. Alors il avait commencé par l’embrasser à cet endroit. Puis à y darder une langue, d’abord timide, mais qui avait fini par s’enhardir. Il n’économisait pas sa salive, désirant qu’elle fût parfaitement lubrifiée au moment fatidique. Alors, quand le moment de présenter son gland à l’orée de l’anus tant convoité arriva, tout se passa à merveille. Et, 61 ans après, il planta son drapeau dans son Pôle Sud.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s