Un éphéméride gourmand

Nous en étions au dessert. Et, comme le voulait la tradition, la personne la plus jeune de l’assemblée se plaça sous la table afin de désigner chaque invité, qui recevait ainsi sa part. C’était cette fois une jeune femme. Et Elle préféra en déterminer l’attribution en prodiguant une gâterie à chaque personne. Qui avait donc sa pipe ou son cunni. Et ce fut donc en fonction des orgasmes que les morceaux de galette furent attribués. Quant à la demoiselle, elle n’en mangea pas, repue des fluides offrandes de toutes et tous. Elle avait tiré reines et rois, cela lui suffisait.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s