09/01 : un éphéméride démesuré

Elle avait rencontré Philippe sur un site spécialisé et avait été immédiatement fascinée par les photos de son sexe. En effet, il avait été plus que gâté par la nature et son gland lui touchait le genou. Pour elle, une telle chose ne pouvait exister et elle voulait avoir ce morceau de visu pour s’assurer de sa réalité. Une fois qu’il fut nu sous ses yeux, elle ouvrit grand les yeux avant que ce ne fût le tour de sa bouche. Et fit ce qu’elle put, se promettant qu’un jour elle avalerait jusqu’à la garde ce sacré Philippe le Long.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s