14/01 : un éphéméride solaire

Il faisait un temps magnifique malgré la saison. Mais ils avaient décidé de ne pas profiter des rayons. Leurs destins respectifs allaient les séparer jusqu’au printemps et ils voulaient profiter l’un de l’autre autant que possible avant cette douloureuse coupure. Ce fut donc dans son cul qu’il passa le plus clair de son temps, retardant son plaisir autant que possible pour prolonger le sien à elle. Et l’excitation qu’il en retirait le maintenait dans un état de dureté qui n’avait rien à envier aux ipés et autres jatobas

« Soleil de Sainte-Nina, pour un long hiver rentre ton bois. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s