21/01 : un éphéméride révolutionnaire

Il flânait, Boulevard Haussmann, à la recherche d’une bonne affaire. C’est alors qu’il la vit errer pareillement. Sentit-elle le poids de son regard ? Toujours est-il qu’elle planta son regard dans le sien tout en esquissant de l’index un subtil mouvement l’invitant à la suivre. Subjugué, il lui emboîta le pas, prenant la ligne cinquante-deux avec elle jusqu’à la place de la Concorde. Et là, elle lui murmura qu’elle était tout à lui, finissant de le faire fondre. Plus rien n’existait qu’elle.

Ce n’était plus la place de la Révolution. Il n’empêchait. C’était aujourd’hui à son tour d’y perdre la tête.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s