28/01 : un éphéméride brûlant

Ce n’était ça et là que corps enchevêtrés. Toutes les combinaisons possibles entre hommes et femmes se retrouvaient ici et on pouvait logiquement se demander s’il n’en avait pas été inventées pour l’occasion.

Dire que tout ce monde s’était retrouvé en ces lieux juste pour danser. Et que s’ils en étaient arrivés là c’était parce que le chauffage s’était détraqué, contraignant l’assistance à se déshabiller. Ce qui avait fini par susciter des vocations.

Mais ce bal des ardents d’un nouveau genre n’avait, lui, causé aucune victime si ce n’était quelques vertus. Et encore. Et il aurait très probablement des redites.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s