30/01 : un éphéméride indépendantiste

Il l’avait connue lors de vacances sur l’Île de Beauté dont elle était originaire. Elle s’était senti immédiatement Lui appartenir. Au point d’avoir tout accepté de Lui. Ça avait commencé par un contrat. Puis leurs jeux avaient lentement glissé dans un rapport BDSM très poussé. Au point qu’Il lui avait offert un collier de cuir, lui faisait subir des sévices d’intensité croissante et était allé jusqu’à l’offrir.

Mais un jour elle s’éveilla de cette brume. Et Le convoqua à un déjeuner pour lui signifier que tout était fini, qu’elle reprenait son indépendance.

Elle avait pris ce jour une bouteille d’Orezza.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s