L’ai-je bien descendu ?

Ou comment un horoscope peut dévier

Elle était volage. Ou plutôt libertine. Il lui restait fidèle. Mais il acceptait de sa part ce que le commun des mortels qualifie de décadence sans le moindre fatalisme. Bien au contraire. Il l’encourageait, sachant qu’après s’être confessée, elle viendrait chercher auprès de lui l’expiation de ses péchés en se livrant à de bien intimes génuflexions dont ils se délectaient. Et, loin d’affaiblir leur union, ce modus vivendi en était une incroyable fortification, ce qui avait permis à leur mariage une durée bien supérieure à la moyenne. En acceptant leur différence ils avaient choisi ainsi la voie de la sagesse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s