La Piscine

Retrouver cette amie perdue de vue avait été une agréable surprise. J’avais laissé il y a dix ans une femme pleine d’aigreur dans son couple, j’en retrouvais une qui avait mûri d’âme et de corps. J’aimais bien celle qu’elle était devenue et avais accepté avec joie son invitation à un apéritif chez elle. La piscine, par ce temps de canicule, était juste la cerise sur le gâteau.

Et nos matelas se sont rejoints. Nos bras se sont touchés. Il a suffi d’un seul regard et le langage des corps a pris le pas sur tout le reste. Je n’oublierai pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s