Tantale


Sa peau,
Il aimait sentir sur elle les notes de ce parfum précieux qu’il lui avait offert et qui lui allait si bien.
Sa peau,
Il lui semblait en ressentir encore les douces aspérités quand, de ses baisers, il lui donnait la chair de poule.
Sa peau,
Elle prenait, quand il lui donnait du plaisir, ce goût un peu salé, presque amer qu’il aimait tant recueillir du bout de la langue sur son ventre.
Sa peau,
Il ne la connaissait plus que par écran interposé depuis un temps qui lui semblait infini et chaque minute supplémentaire était un nouveau supplice.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s