Voyage…

L’impatience grandit alors que, dans le train,

Je n’ai jamais été si près de te revoir

Et tandis qu’impassible il roule dans le soir,

Je me prépare à nos retrouvailles. Serein.

****

Bientôt je serai blotti au creux de tes reins. 

Viendras-tu dans les miens ? Je veux apercevoir

Ton abandon, le mien, nouveau morceau d’histoire

Entre nos deux corps et nos âmes, hélas trop loin.

****

Ça ne durera qu’une nuit. Au petit jour 

Viendra le temps des au revoir. Déchirement

Que nous savons inéluctable. Comme toujours

****

Mais nous garderons l’œil sur le prochain moment

Que les circonstances pourront nous accorder.

Et nous nous reverrons bientôt. C’est décidé ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s