#elle

 

J’aime l’aimer. C’est doux et mon cœur d’artichaut

Se consume tout doucement. Un feu de joie

Plus que de peine alors qu’elle est si loin de moi.

Mais je mesure à présent la portée des mots.

****

Nous avons ça et là des moments tendres et chauds.

Ils sont trop rares hélas. Et, lorsque je la vois,

C’est trop bref. Mais ce qui nous relie elle et moi

Est bien au delà la chair. Et c’est si beau.

****

Faisant contre mauvaise fortune bon cœur,

Nous vivons pour le mieux ces instants de bonheur

Que nous volons à un quotidien trop pesant.

****

Alors, peut-être qu’un jour, heureux, affranchis,

Nous partagerons plus que quatre murs blanchis

D’un hôtel. Car c’est notre lot bien trop souvent.

 

(Crédit photo : Nicolas on Flickr)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s