Le passage

 

Les préparatifs de sa soirée duraient depuis de longues minutes. Rien n’était laissé au hasard pour ce qui était de ses sorties. Les fards et les onguents sur sa peau et son visage, ses dessous, ses vêtements, absolument tout était le fruit d’une savante recherche. Jusqu’au choix des chaussures et de la perruque qui, en complétant sa ligne, allaient conditionner son port de tête et sa démarche pour les heures à venir. Cela allait bien au delà de simples ornements et chaque détail avait son importance.

Il changeait alors bien plus que sa plastique. À ce moment il devenait elle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s