La promesse

Une improvisation. Parce qu’elle m’avait invité à la rejoindre au dernier moment. Voilà ce qui m’avait amené en quelques minutes d’autobus en haut d’un escalier qui conduisait à je ne sais quel doux enfer.

Ça et la promesse, avec son sourire habituel, de me faire enfin découvrir le contenu de son vanity. Je savais maintenant. L’énorme olisbos noir, aussi tentant qu’effrayant, qu’il recelait m’était destiné.

J’étais maintenant attaché sur un chevalet de servitude, un plug dans le cul. Et elle concentrée sur la cuisson préalable de mon épiderme.

« Abondance d’attentions ne nuit pas à l’action » m’avait-elle dit.

C’était si vrai.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s