Belle de jour

Elle m’avait fait du pied sous la table à peine s’était-elle installée avec moi. Avant même de commencer à me parler. En me souriant de toutes ses dents. Elle rayonnait sous ce beau soleil de printemps

Que vouliez-vous que je fasse ? J’avais plongé et je l’avais suivie dans le recoin de cette place, à l’abri du mistral.

Et là, mots assassins, elle m’avait demandé son petit cadeau avant de continuer. Fini de rire. Et moi, pauvre pigeon, j’avais cédé 

Ce qui me restait de fierté jeté à terre, je l’avais baisée debout contre le mur.

Mon bel oiseau de paradis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s