Café

Quoi qu’il ait pu déjà en être dit beaucoup

Les saveurs du café ne remplaceront pas,

Ce que j’ai ressenti quand j’étais dans tes bras.

Et, seul sur mon sofa, même appréciant son goût,

Sa chaleur, son fruité, ce qu’il me laisse en bouche

Je ne pense qu’au vide laissé dans ma couche

Mon dix mètres carrés est bien trop grand sans toi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s