03/02 : un éphéméride enneigé

 

Blaise n’était pas vraiment un saint et il aurait obtenu sans peine le bonnet d’âne s’il y avait eu des cours de délicatesse à l’école. Et il le payait à présent. Il se croyait parvenu à ses fins avec cette femme rencontrée sur les pistes mais elle l’avait relégué sur le balcon, soi-disant à cause de l’arrivée du mari. C’était plutôt une vengeance finalement. Et il était en train d’y mourir de froid. Seule solution, sauter dans le tas de neige en contrebas. Où il s’était retrouvé enfoncé bien plus haut que les genoux. Ce n’était décidément pas sa fête.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s