Une rencontre (6)

 

img_20200226_173145-014841449064390698979.jpeg

 

Elle lui a promis une visite éclair avant d’attaquer sa nuit de travail. Il a la chance d’être sur son trajet. Alors il l’espère. Il a même fait un brin de propre dans sa studette. Juste ce qu’il faut pour ne passer ni pour un ado attardé ni pour un maniaque du rangement. Il ne sait pas quand elle viendra. Ce sera sans doute une surprise, une décision au dernier moment. Il aime bien quand c’est improvisé, spontané. Et il l’aime bien elle aussi.

C’est par le biais d’une amante commune qu’ils se sont rencontrés. Chacun voyait les likes et les commentaires de l’autre alors ils ont décidé de se passer de l’intermédiaire de la TL. Qui a envoyé le premier DM ? Ce doit être elle. Il n’aurait pas osé. Mais peu importe après tout. Ce qui compte c’est qu’ils se sont immédiatement entendus. Et, même si leur discussion n’a jamais été brûlante, ils ont eu très vite eu envie l’un de l’autre.

Ils ont déjà eu l’occasion de concrétiser ce désir. Il était censé retrouver un follower au restaurant, elle lui a fait la surprise d’arriver à sa place. Cet abonné et elle sont liés de longue date, il l’ignorait. Il a été flatté de la confiance cet homme qui lui remettait sa compagne pour le début de soirée. Le temps de s’apprivoiser. Ce qui fut vite fait. Il a rapidement connu le goût de ses lèvres puis la couture de ses bas sous la table. Il a eu aussitôt envie d’elle. Il le lui a dit. C’était partagé s’est-il entendu répondre. C’est alors que Monsieur est arrivé. Accompagné par l’amante commune. Tout ce joli monde s’est embrassé à pleine bouche. Peu importait ce qui se passait autour. Ils étaient bien.

Le repas fut vite avalé. un véhicule les attendait. Ils s’installèrent le plus confortablement possible à l’arrière pour débuter leurs ébats. Le body fut vite déboutonné et ses doigts purent ainsi mesurer, à l’humidité de son sexe, l’envie qu’elle pouvait avoir de lui. Il était désormais à l’étroit dans son pantalon mais ça n’avait aucune importance. Seul comptait à ses yeux le plaisir qu’il pouvait lui donner durant le trajet. Alors il l’avait caressée, ne s’interrompant que lorsqu’un véhicule des forces de l’ordre s’était un peu trop approché. Ils étaient trop près du but, pas question de se faire coincer pour exhibitionnisme. Mais ce que la situation était excitante.

Une fois arrivés à destination, il put goûter directement à la source de son sexe ce qu’il avait déjà pu deviner en léchant ses doigts dans la voiture. Elle était douce, chaude, légèrement saline. Il s’était goinfré du festin de ses lèvres intimes et de son clitoris gonflé tout en jouant de ses doigts. Jusqu’à la sentir couler sur sa langue. Un jet légèrement plus chaud, un goût légèrement différent. Il était heureux qu’elle ait déchargé dans sa bouche, signe qu’elle avait apprécié le traitement qu’il lui prodiguait. Alors il n’avait eu de cesse tout le temps qu’ils avaient passé ensemble de lui donner le plus de plaisir possible. Le sien à lui comptait peu à ce moment.

Et puis était venu le temps de se dire au revoir. Enchantés l’un comme l’autre de cette première, ils s’étaient promis de recommencer dès que possible.

Et donc, depuis, chacun guette l’opportunité qui leur permettra à nouveau de jouir l’un de l’autre. Leurs agendas sont chargés mais ils essayent d’y créer des espaces. Ils sont confiants. Ce n’est qu’une question de temps. Il passera vite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s