#jeudisonnet

Ton vagin détrempé d’où coule la cyprine

A un effet puissant pour mon membre dressé

Qui, dans tes douces mains, se laisse caresser.

J’aime entre tes longs doigts faire jouer ma pine

****

Sur mon gland à présent tu joues de tes babines

Avec lenteur. Je crois que tu n’es pas pressée

De me faire jaillir. Est-il dans tes pensées

Le programme sensuel auquel tu me destines ?

****

Tu ne joues plus et l’air soudain semble rempli

Du désir que tu as de te faire baiser.

Je viens, de mon engin, tes contours épouser.

****

Tu rugis à présent que je vais et je viens

Au plus profond de toi pour te faire du bien

Et toute autre notion semble alors abolie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s