#Toi (5)

Je me tends en arrière. Pour t’absorber un peu plus. 

— Oh comme il est gourmand ce délicieux coquin. 

Et tu t’enfonces encore. Cela m’arrache un cri. Pas de douleur, bien au contraire. Plutôt un mélange de surprise et de fierté. Je ne me serais pas senti capable d’avaler un tel morceau. Et, là, tu me révèles mes capacités. 

— Plus fort ! 

Cela m’a échappé. Tu t’arrêtes, curieuse. 

— Et plus profond aussi ? Tu veux aller plus loin ? 

D’un puissant coup de reins, tu l’as mis jusqu’au bout. J’ai le souffle coupé.

Mon silence vaut oui. 

Et tu commences alors un savant va-et-vient. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s