#Toi (6)

La houle de tes hanches rythme nos ébats. Sans qu’un seul mot soit dit. Tu sembles être à l’écoute de mes sensations et seuls des grognements s’échappent de ma gorge.

— Euh, vous avez fini ? Je voudrais bien pisser…

La voix d’un importun sonne à travers la porte.

Dans un bruit de succion tu t’échappes de moi. Et puis tu vas ouvrir.

— Tu en veux toi aussi ?

Le client, ébahi, regarde entre tes jambes. Et sans dire un seul mot, va s’enfermer au fond.

— Tu devras t’acquitter de ton droit de passage !

Il ne sortira pas. Tu viens de le figer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s