Evasion

screenshot_20200326_154916_com4196728221940556941.jpeg

 

Mots contraints : Aube, émoi, fleuve, baisers, vertige, machine, sommeil, livre, église.

 

L’aube venait de poindre. Il était sur la route depuis un moment déjà, sans destination précise. Il fuyait c’était tout. Et la soudaineté de sa décision lui donnait le vertige.

Il avait vécu si longtemps comme une machine, faisant ce qu’on lui demandait sans réfléchir. Il était un bon père de famille, un voisin parfait, un employé modèle et allait à l’église tous les dimanche. Et là, en émergeant en pleine nuit d’un mauvais sommeil empli de cauchemars, il avait décidé de tout plaquer.

Il savait que son entourage serait en émoi devant sa disparition, eux qui pensaient lire en lui comme dans un livre. Il s’en moquait. Ne comptait plus que la distance qu’il mettait avec cette vie à laquelle il venait de mettre un terme.

Un fleuve d’émotions le traversait. Il se sentait lavé de toute les scories de son passé. Il était un homme neuf. Enfin heureux.

À travers le pare-brise il envoyait des baisers muets à cet univers nouveau qui s’ouvrait à lui.

Le monde lui appartenait.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s