Osez le polyamour.

screenshot_20200414_140255_com8272365017372423549.jpeg

J’avais adoré « Troublante excitation » de Eve de Candaulie. Alors quand j’ai eu la possibilité de lire son dernier livre « Osez le polyamour » paru à la Musardine j’ai sauté sur l’occasion avec d’autant plus d’intérêt que je me sens particulièrement touché par le sujet. J’ai en effet toujours eu la sensation de conjuguer mes amours au pluriel sans oser l’assumer jusqu’à présent.

Je n’ai pas été déçu. Dès l’avant-propos Eve se montre parlante avec cette image que je trouve superbe :

« L’idée phare, c’est de ne plus penser vos relations comme des bulles qui doivent se séquencer. Elles peuvent tout à fait coexister en même temps quelle que soit leur taille et être très solides, durables ou d’une jolie lueur éphémère. »

Et puis on découvre au fil de l’ouvrage que le polyamour a une réalité historique. Qu’il est plutôt naturel si on le replace dans le contexte plus large du vivant et que, au contraire, le couple exclusif est une invention économique. Mais attention : le polyamour ne relève pas seulement de la multiplicité des relations. Il obéit à certaines règles malgré son image de liberté. Eve utilise d’ailleurs le terme « éthique », qu’elle oppose à la morale dans un de ses chapitres, et je trouve que c’est parfaitement juste. Je me permets de la citer :

Ainsi, la monogamie s’intéresse à des généralités, à des dogmes, tandis que le polyamour s’attache au spécifique, à des particularités. »

Et puis, ne l’oublions pas, le polyamour n’est pas seulement de la sexualité débridée. Les façons d’aimer sont légion – comme nous le rappelle Eve dans sa « théorie des cordes sensibles » et comme elle le développe par la suite – et peuvent s’interpénéter (si vous me permettez ce jeu de mots). Et, même au sein du polyamour, les façons d’évoluer ne sont pas figées. Eve parle de rapports entre êtres humains, rappelons-le. Avec tout ce que ça peut comporter de complexité.

Tout cela pourrait apparaître comme un essai purement théorique et difficile d’accès. Mais Eve l’a écrit avec la fluidité et l’intelligence que je lui connaissais déjà et sa lecture est donc aisée et passionnante. Si vous avez aimé ses précédents livres vous ne serez pas perdus. Et, si vous la découvrez, vous verrez à quel point son propos est immersif.

Belle cartographie du sujet, très documentée et annotée, ce livre a été pour moi une source d’acculturation au polyamour et une belle matière à réflexion. Eve à fait un beau travail pour en expliquer les tenants et les aboutissants et je suis persuadé que, comme moi, tout le monde y apprendra quelque chose. Mais gardez cela bien à l’esprit : ce n’est pas une étiquette de plus mais plutôt une ouverture du champs des possibles. Pas non plus une panacée mais une alternative au modèle monogame. Il est toujours de votre ressort d’inventer votre vie.

Le livre est disponible sur le site de la Musardine ainsi que sur toutes les plateformes habituelles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s