Lettre 47

Lettre 46

Ma Chère Amie, 

Je suis ravi de constater que Vous ne m’avez pas trop tenu rigueur de mes petites cachotteries. Mais vous n’en avez pas moins émis l’hypothèse d’une sentence

Vous avez parfaitement raison. Ces omissions ont été une erreur de ma part. Je l’assume et j’accepterai mon châtiment quel qu’il soit.

Je dois Vous laisser : la voisine vient de faire son apparition sur sa terrasse. Et, à voir le regard qu’elle m’a lancé, je me dis qu’il arrive et qu’elle en sera le bras armé.

Je ne peux pas surseoir à son exécution. 

J’en tremble.

J’en frémis. 

Votre Dévoué. 

Lettre 48

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s