Lui incendier la chambre froide

Elle est de ces beautés polaires dont nul n’ose s’approcher. Un seul de ses regards peut suffire à refroidir le plus ardent des hommes. Au point que nombre d’entre eux, se figurant qu’elle est ainsi en permanence passent leur chemin quand ils la croisent.

Mais pas moi. Je ne suis peut-être pas le plus intrépides des garçons mais je n’ai jamais été sensible à la partie émergée de l’iceberg qu’elle cherche à être. Et, quitte à ce qu’elle passe pour une divinité nordique, c’est à la séduction de Freyja que je l’identifie.

Alors, bravant ses pseudo-interdits, je plonge sous ses jupes pour accéder au cœur de sa féminité, là où palpite le désir qu’elle veut enfouir sous une couche de givre. Et je la caresse, je l’embrasse, la lèche. De ma bouche et mes mains je viens lui incendier la chambre froide. Au point que, fondant tout doucement, elle s’abandonne et coule sur mes lèvres en un flot continu que je m’empresse de laper. J’entretiens ainsi le feu que j’ai allumé entre ses cuisses et qui embrase l’ensemble de son corps.

Ce n’est que quand, repu de plaisir, son corps vient s’affaler mollement sur le mien que j’abandonne son sexe. Son regard est maintenant de feu et son visage rouge. Et c’est là qu’elle me congédie. Je sors alors. Et je sais que, bientôt, elle reprendra son masque glacial qui la protège du monde extérieur.

Jusqu’à notre prochaine séance.

en version audio ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s