Lettre 57

Lettre 56

Ma Chère Amie, 

Nous voilà un peu plus libres de nos mouvements et je piaffe d’impatience à la perspective de me retrouver de nouveau entre vos bras. 

Ma sonnette retentit-elle ? Je vous imagine derrière la porte et mon cœur fait des bonds dans ma poitrine tandis qu’un doux frisson parcours mon épiderme qui n’en peut plus d’attendre vos attentions. 

Mais il me faut savoir raison garder. Vous ne pouvez pas être si près de moi. Pas si tôt.

Je me prépare cependant à votre venue prochaine en me parant de mes plus beaux atours pour vous plaire.

M’aimerez-vous ?

Votre Dévoué. 

Lettre 58

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s