Lettre 70

Ma Chère Amie,

Je serais resté encagé jusqu’au jour de nos retrouvailles. C’est ce que m’a affirmé la voisine ce matin en venant me libérer à son initiative.

Et vous vous montrez de plus en plus évasive quant à cette date. Alors, je crois que nous en resterons à cette relation distante. Celle qui a accompagné nos jeux durant tout ce temps est amplement assez compétente pour s’occuper de moi et je nous sens capable de nous passer de vous.

C’est irrévocable. Et sans remords. 

Vous aviez toutes les cartes en main. Alors ne vous en prenez qu’à vous-même.

Adieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s