Bucolisme

C’est un beau week-end. La campagne, le soleil le calme. 

Et puis les jeux. C’est la première fois pour lui que ça se passe en extérieur. Et il aime sentir le vent lui caresser les couilles alors qu’elle le ramone avec le gode-ceinture démesuré qui lui faisait envie depuis qu’elle lui en avait parlé et qu’il découvre enfin. La chose n’a pas été facile à insérer mais il  sent maintenant ses coups de reins le pousser au plus profond de lui. Et c’est si bon. 

Il se sent ouvert comme jamais et ses gémissements se mêlent au chant des oiseaux. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s