La grange

La porte vient de se refermer. Ils sont plongés dans la pénombre.

Il ne distingue d’abord rien puis, ses yeux s’étant habitués à l’obscurité, il entrevoit les divers agrès dans la pièce. C’est la grande croix de Saint André dans le fond qui lui fait la plus forte impression. C’est donc ici qu’elle va l’entraver. De face ou de dos ? Il l’ignore mais en frémit d’avance : ils pourront se livrer à toutes sortes de jeux et il ne craindra pas de manifester son émoi à pleins poumons. 

Elle le lui a dit avec douceur :  « Ici, personne ne vous entendra crier. » 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s