Un sonnet au poin(g)t

Je vous ai étonnée par ma grande souplesse

Alors que vous poussiez quelques doigts délicat

En moi. Souvenez-vous pourtant que, sans tracas,

Je vous avais confié vouloir cette caresse.

****

Ce fut fait doucement, d’une infinie tendresse,

Et vous êtes arrivée, sans perte ni fracas,

À mettre votre main. J’ai soufflé : « Eurêka ».

J’avais atteint mon Graal. Grâce à vous Votre Altesse.

****

Le chemin, défriché, accueillera j’espère,

D’autres exploration. J’ai mon point de repère

Et je sais désormais jusqu’où me dépasser.

****

Et me demande même, avec appréhension.

Si je pourrai un jour vivre cette passion

Plus régulièrement. Je ne puis m’en passer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s