Planter le javelot dans la moquette

Elle l’avait voulu en elle, vite. Qu’il vienne en elle comme une fulgurance et qu’il ne cesse d’accélérer jusqu’à lui donner un orgasme rapide et intense. Alors il l’avait sautée de toute la longueur de sa queue, penché sur elle de la hauteur de ses bras. Il était massif, il le savait et ne voulait pas l’écraser de son poids alors qu’il s’élançait en elle à grands coups de reins.

Mais il ne voulait pas s’abandonner trop vite et, du sprint qu’elle avait désiré au début, ils étaient partis sur un moment de baise en version course de fonds qui amènerait une jouissance plus lente, plus profonde. Et c’était une belle manière de prolonger leur plaisir. 

Ils étaient maintenant unis dans l’extase, leurs corps ondulant au rythme du disque latino qu’il avait mis afin que l’ambiance soit plus caliente.

Il ne regrettait pas d’avoir saisi la perche qu’elle lui avait tendu. C’était un bonheur de lui planter le javelot dans la moquette.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s