Représentation

Un brin de soleil et une terrasse : il passait un excellent moment à siroter son café en regardant le ballet des badauds.

Et pourtant il n’avait encore rien vu. Car lorsqu’une brise coquine avait joué avec la robe de cette passante il avait eu droit au spectacle d’un fessier que ne couvrait aucun dessous. Il n’avait alors pas pu s’empêcher d’applaudir. 

Elle aurait pu en prendre ombrage. Mais à sa grande surprise elle s’était approchée de lui pour une révérence avant de s’asseoir à sa table et de héler le garçon.

— Je mérite un verre, non ? 

Il n’avait pu qu’acquiescer. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s