Promissa Vesperum

La fraîcheur du soir avait beau être tombée, la glace avait été instantanément rompue. Comme s’ils étaient une évidence l’un pour l’autre. 

Alors ils avaient presque oublié que, le tissu collant à sa peau, elle était plus que nue. Mais il ne pouvait s’empêcher de loucher par intermittence sur les tétons qu’elle pointait dans sa direction. Il avait beau se dire que c’était mécanique, il se sentait visé par leur protubérance. De vraies pointes de crayon.

— Vous allez attraper la mort. Il faudrait vous sécher 

— Croyez-vous qu’ils ont de petites serviettes éponge pour s’essuyer les mains ?

Il leur fallait vérifier 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s