Medio Fere

Elle aurait pu se contenter de s’empaler sur lui. Et d’en finir au plus vite. Elle savait que les minutes leur étaient comptées et que, tôt ou tard, on viendrait troubler leur quiétude. 

Mais elle voulait prendre son temps. Alors elle frottait sa vulve le long du membre dressé et luisant. 

Et, bien évidemment, elle s’était remise à couler en se caressant ainsi. Ils n’en finiraient jamais à ce train là s’était-il dit. 

— Nous voilà maintenant trempés tous les deux. Pensez-vous que ce soit le moment de la friction interne ? 

Et elle avait pris son gland entre ses lèvres intimes. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s