Un sonnet pour une belle soirée

J’ai longtemps hésité, un peu intimidé.

L’idée était plaisante et le lieu bien connu

On y avait déjà vu mon derrière nu.

Et je savais les mœurs tout à fait débridées

 ****

J’étais tenté. Ne voulais mon désir bouder

Renoncer s’avéra nul et non avenu

Et notre hôtesse, une femme à porter aux nues,

M’accueillit. J’étais bien, plein de folles idées.

 ****

Le temps était venu qu’on me prenne en main,

La contrainte des cordes encore cette fois

Fut un moment très fort. De ceux qui sont précieux

 ****

Sans oublier non plus ce jouet merveilleux

Dont je fus possédé, bien mieux que par des doigts.

Cela ne demeurera pas sans lendemain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s