Dommage (2)

screenshot_20200728_220207_com6838438703667429738.jpeg

 

Il y a des jours où, sans prévenir, le boomerang revient. Et on le prend en pleine face. À l’image d’un cadeau que l’on a voulu faire et qui n’est jamais parvenu à destination. Et là on prend la mesure du mal que l’on a pu faire. On a envie de réparer. Mais ce n’est pas forcément possible. Alors il faut se rendre à l’évidence. Quand la cause est perdue il ne sert à rien de s’acharner. Il faut laisser partir celle qu’on a chérie. Et que l’on a blessée. Je devrais faire ça, je sais. Mais c’est si difficile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s