Balcon nu (6)

J’ai bu mon café. Mais je n’en ai pas fini avec la personne qui continue à se cacher de l’autre côté de la rue.

De d’abord suggestif je me fais maintenant délibérément provocant. Je suis pleinement conscient de n’être qu’un allumeur et de ne pas à avoir à en assumer les conséquences. Je ne vois pas qui me regarde et me dis que la rue qui nous sépare est un fossé infranchissable. 

Alors ce jeu je vais le jouer. Jusqu’au bout. Il ou elle ne semble pas avoir bougé de derrière sa fenêtre et je compte lui faire la totale. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s