Traces

Il est des soirées qui marquent plus que d’autres. De celle d’hier je ne garde pas que des souvenirs. 

Car s’il y a eu des moments doux,  je pense à ces massages délicats que j’ai pu prodiguer à Ses mains et Ses pieds, il y en a eu d’autres, plus mordants, durant lesquels j’ai offert ma peau à Sa cravache ainsi qu’à Son fouet. 

Alors, quand aujourd’hui je me frictionne sous la douche et que je caresse de mes doigts les stigmates qu’elle m’a a laissés, je sens ma poitrine se gonfler de fierté.

Je les porte en Sa mémoire. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s