Voyage (18)

Il est sorti ce soir, après sa journée de travail immobile chez lui. Il a besoin de prendre l’air, même s’il est déjà tard. 

Il a son parcours. Ce chemin qui serpente entre les lotissements, qu’il croyait connaître par cœur et qu’il redécouvre à la nuit tombante.

Ces lumières, derrière les volets, qu’éclairent-elles ? Des familles bien sûr. Mais il imagine aussi ces amants qui, pour voler quelques moments de plaisir à un monde trop triste, ont bravé les interdits et se sont retrouvés chez l’un ou l’autre.

Il s’arrête dans sa balade. Et sort son téléphone. C’est l’heure de l’appeler. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s