PNE 2020

L’angoisse de la page blanche

Première participation au Prix de la Nouvelle Érotique cette nuit. 

Après une petite montée en tension durant la soirée, la délivrance est venue avec l’annonce du thème. 

CONTEXTE : « Soigner le mal par le mâle »

MOT FINAL : « enfer »

Ne restait plus qu’à entrer dans le vif du sujet. 

Une première idée m’est venue assez vite, perturbée par mon correcteur qui était mis à l’anglais. Je ne sais pas vous, mais pour moi voir tous mes mots soulignés en rouge l’empêche d’avancer. 

Une fois ce problème résolu, j’ai pu avancer un peu plus vite. Je savais à peu près où je voulais aller. Mais les mots sont facétieux et avaient tendance à se dérober. 

Une première heure laborieuse donc. Et puis j’ai perdu la notion du temps et du volume de ce que j’écrivais. Seul mon bracelet connecté me rappelait de bouger toutes les heures. Petites pauses que je mettais à profit pour manger un carré de chocolat ou boire un thé. 

Je suis arrivé au bout de mon texte un peu après la mi-temps. Et j’ai changé ma playlist, passant de la new wave des eighties à Chopin le temps de la relecture. 

J’étais perplexe au moment d’envoyer. Et puis j’ai balayé mes doutes. À Dieu vat, ce n’est qu’un jeu après tout. 

Je suis allé dormir juste après l’accusé de réception. Peu. Mal. 

Et là, les yeux rougis devant ma tasse de café, je me dis que je n’aurais troqué ma place pour rien au monde. 

Ce fut un exercice stressant. Prenant. Mais tellement plaisant. Je recommencerai. 

2 réflexions sur “PNE 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s